Chargement...

Procès de trois policiers et leurs flashballs

TGI de Bobigny (173 Avenue Paul Vaillant Couturier, 93000 Bobigny, France)

Procès de trois policiers et leurs flashballs

TGI de Bobigny
173 Avenue Paul Vaillant Couturier, 93000 Bobigny, France

Lundi, 21 Novembre 2016 - 09:00 AM
(fin le Vendredi, 25 Novembre 2016 - 08:00 PM)

Fuseau horaire: Europe/London


mc²

mc²Membre du forum Membre actif

1 079
480
207
Août 2014
Du 6 au 25 novembre 2016. Appel à venir au procès, cantine, réunion publique, rassemblement, discussion, etc.

[​IMG]

3 policiers et leurs flashballs comparaissent devant le tribunal de Bobigny du 21 au 25 novembre. Ce procès sera l'occasion de raconter nos histoires, de combattre le déni des institutions, et de mettre en lumière la fonction de la police et de ses armes.

Se défendre de la police

Le huit juillet 2009, suite à l'expulsion d'un immeuble occupé, la police nous a tiré dessus au flashball. Cinq personnes ont été touchées. Joachim a perdu un œil. Une instruction a été ouverte et trois policiers ont été mis en examen.

7 ans après, ils comparaissent devant le tribunal de Bobigny.

Nous nous sommes constitués en collectif pour nous saisir de ce temps imposé, pour créér un espace commun à partir de ce qui est arrivé le 8 juillet. Nous, c'est-à-dire des personnes présentes ou non ce soir-là, décidées à se défendre face à la police.

Il s'agit de nous relier à d'autres histoires, d'autres lieux, d'autres personnes. Nous nous engageons dans un processus public pour à la fois prendre en charge collectivement ce procès contre la police, et aller au-delà.

Le procès débutera tous les jours à 9h, sauf le mardi où il commencera à 13h30. S'il est important d'être nombreux tous les jours de ce procès, nous vous invitons à concentrer nos forces le lundi 21 à l'ouverture du procès et le jeudi 24 pour accompagner les témoins.

http://collectif8juillet.wordpress.com

Sur qui, sur quoi tire la police ?

Partir de ce qui est arrivé où nous luttons, vivons, habitons, c'est la seule façon de rompre l'isolement. Isolement face aux violences et aux blessures. Isolement face à la police et à ses armes. Isolement face à la Justice.

Une instruction, un procès, ne répondent jamais aux attentes que l'on peut y investir. Sur ce terrain que l'on ne choisit jamais, où il faut sans cesse se justifier (alors que ce sont eux les tireurs), il faut pouvoir faire exister les histoires des uns et des autres. Celles du passé, de toutes les familles et des comités qui se sont organisés contre les crimes de la police, comme celles du présent. Nous y voyons le seul moyen de puiser de la force et une possibilité d'organisation pour les premiers concernés. À l'intérieur, mais surtout à l'extérieur des tribunaux.

Jeudi 24 novembre

Nos vécus, nos expériences, nos luttes ont fait de nous des experts. Des experts par expérience. C'est cette expertise sensible et située que nous voulons faire valoir à l'intérieur et à l'extérieur du tribunal. Le jeudi 24 novembre, celles et ceux qui ont eu à faire à la violence de la police viendront témoigner. Soyons nombreux pour les soutenir et les écouter.

Lundi 21 novembre
Appel à venir nombreux et à passer toute la journée pour l'ouverture du procès.
8h30 prises de parole et distributions de tracts, matin, midi et soir.

Mercredi 23 novembre
Rassemblement à Montreuil
Thé chaud et prises de parole : collectifs en lutte aujourd'hui à Montreuil et collectifs contre les violences policières.
18h30 Croix de Chavaux, au début de la rue piétonne
(métro Croix de Chavaux, L9)

Jeudi 24 novembre
Appel à venir nombreux et à passer toute la journée au TGI de Bobigny pour la journée d'audition des témoins.
8h30 Prises de parole et distributions de tracts, matin, midi et soir.