Chargement...

A l’écoute de Radio-Libertaire

Discussion dans 'Médias et presse' créé par ninaa, 2 Décembre 2019.

  1. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Emission Trous noirs du 23 novembre:

    Trous noirs

    Trous noirs
     
  3. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Carapatage, une nouvelle émission de radio contre les prisons
    Publié le 16 février 2021
    Carapatage, une nouvelle émission de radio contre les prisons
    Carapatage, c’est une émission contre les prisons, la répression et le contrôle à travers l’actualité de l’enfermement mais aussi son histoire, en racontant les luttes à l’intérieur et à l’extérieur en échangeant ce qu’on a vu, lu et entendu. Carapatage, c’est tous les 1er et 3e mercredis du mois de 20H30 à 22H30, sur radio libertaire, 89.4 FM (en Île-de-France).

    Depuis début octobre, vous pouvez retrouver une nouvelle émission de radio anticarcérale sur les ondes.
    On peut l’écouter sur 89.4FM en Île-de-France (reçue dans les prisons de la région) le 1er et 3e mercredi du mois à 20h30 et la réécouter en podcast, quand on veut.

    Dans Carapatage, on parle de l’enfermement au sens large, dans les prisons, les CRA, les hôpitaux psychiatriques ou les lieux d’enfermement pour mineurs. On parle aussi de l’enfermement et du contrôle qui se prolongent à l’extérieur, avec les peines «alternatives» ou le flicage des institutions.

    Podcasts des 9 premières émissions disponibles, prochaine émission le mercredi 17 février!

    Où nous trouver :

    • En direct à la radio, sur 89.4 fm ou en streaming, sur Streaming Radio Libertaire , de 20h30 à 22h30 le 1er et 3e mercredi mois
    • Prochaines émissions : mercredi 17 février, mercredi 3 mars, mercredi 17 mars
    • Sur le blog Carapatage (avec les podcasts des émissions)
    • Par mail : carapatage@riseup.net
    • Sur instagram @carapatage
    • Par courrier : Carapatage, 4 villa Stendhal, 75020 Paris.
     
    cyberpxte apprécie ceci.
  5. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Communiqué
    1 septembre 2021 par Floréal
    Nous soussignés, Gérard Caramaro et Floréal Melgar, fondateurs de Radio-Libertaire en septembre 1981 avec notre ami Jacky-Joël Julien aujourd’hui disparu, tenons à souhaiter un bon anniversaire à cette station qui nous est chère.
    Par station, nous entendons, cela va de soi, les animateurs bénévoles qui continuent à faire vivre R-L, quarante ans après sa création. Nous ne la confondons pas, en effet, avec son secrétariat, devenu depuis de nombreuses années la propriété privée de quelques individus qui vont aujourd’hui jusqu’à empêcher d’autres militants de les y rejoindre ou, mieux encore, de les remplacer.
    Avoir évincé un nombre non négligeable d’animateurs pour des raisons scandaleuses ou inexpliquées, en avoir installé d’autres à l’antenne, totalement ignorants en matière d’anarchisme mais dociles, avoir anéanti toute vie collective, autrefois si intense, au sein de R-L, voilà en effet le triste bilan de ces fossoyeurs.
    Nous ignorons si des célébrations de cet anniversaire sont prévues. Quoi qu’il en soit, comme pour les anniversaires précédents depuis plus de vingt ans maintenant, nous savons d’ores et déjà que nous qui avons mis sur pied cette radio ne serons pas conviés à participer aux éventuelles réjouissances.
    Si, pour les « responsables » actuels de R-L, nous n’existons pas, il n’en va fort heureusement pas de même pour nombre de militants et d’animateurs de cette station. C’est à eux que s’adressent nos vœux en ce jour anniversaire.
    Longue vie à Radio-Libertaire ! À bas le pouvoir et la bureaucratie !

    Gérard Caramaro et Floréal Melgar

    Une Réponse
    1. sur 1 septembre 2021 à 9:39 | Réponse[​IMG]Kevin
      « Avoir évincé un nombre non négligeable d’animateurs pour des raisons scandaleuses ou inexpliquées, en avoir installé d’autres à l’antenne, totalement ignorants en matière d’anarchisme mais dociles, avoir anéanti toute vie collective, autrefois si intense, au sein de R-L, voilà en effet le triste bilan de ces fossoyeurs. »
      Ce constat demande quelques précisions. Certaines émissions ont été dégagées pour des raisons scandaleuses.
      En 2011, « Ni dieu ni maître » et « Les Partageux de la Commune », pour avoir diffusé le communiqué suivant :

      « Communiqué de la Coordination des libres penseurs 5 avril 2011.
      Les libres penseurs de la Coordination s’étonnent, devant l’absence de condamnation claire à ce jour, par la Fédération anarchiste des propos tenus sur Radio libertaire et sans contradictions de l’animateur, notamment le samedi 25 avril 2009 par Pierre Cassen et Anne Zelensky dans l’émission « La Philanthropie de l’ouvrier charpentier » animée par un responsable à Radio libertaire. Nous nous inquiétons de l’utilisation faite par ces invités dans leur défense contre la plainte déposée par la Ligue des droits de l’homme, Riposte laïque se référant du passage dans la radio de la Fédération anarchiste.
      La Coordination des libres penseurs produit chaque dimanche de 10 h à midi l’émission « ni maître ni dieu » sur Radio libertaire depuis avril 1997 »
      En 2012, c’est « Le Vivre ensemble », émission de défense animale, qui disparaît brusquement sans explication publique. On apprend par l’animatrice elle-même qu’elle a été accusée de « propagande antispéciste », ce qu’elle a toujours nié : aucune preuve n’a jamais été apportée qu’elle ait tenu des propos autres que la lutte contre la souffrance animale.
      Plus quelques autres dont je n’ai pas de souvenirs précis, si ce n’est que leur disparition n’a donné lieu à aucune explication de la part du secrétariat, comme « Sans toit ni loi », sur les précaires et SDF.
      En revanche certaines émissions ont été virées à juste titre, comme « Intifada » et « Art racaille », voir cet article de Floréal en 2018 :
      Du rififi à Radio-Libertaire (où l’on reparle d’antisémitisme)
      Un sursaut d’antiracisme inexplicable de la part d’un secrétariat qui d’habitude est d’une tolérance attendrissante avec le racisme.
      En revanche l’exclusion d’un animateur qui a eu le tort de prêter son antenne à une amie, elle-même soutien de l’émission « Intifada », est beaucoup moins justifiée. Cette amie en a profité pour médire du secrétariat, ce qui est apparemment ce qu’on peut faire de plus impardonnable à Radio libertaire. Mais cet animateur ne s’était pas exprimé au cours de cette émission. N’importe, viré le jour même, sans aucune possibilité de s’expliquer.
      Quelque temps plus tard, le même secrétariat refuse d’exclure « La Pente du carmel », dont les animateurs tenaient depuis des mois des propos tels que : « Pour faire un far breton, prenez un four, un four allemand, c’est les meilleurs, et réglez sur thermostat juif. » « Chez les youp… euh, chez les Juifs » « Pour ces gens-là, du Zyklon » « Alors, il va y avoir moins de Juifs à BFM TV? » car cette « censure » reviendrait à une « forme de normalisation ». Après de nombreuses réactions, au bout de sept semaines, le secrétariat finit par se résigner à supprimer cette émission. Pour plus de détails, voir cet article sur le blog de Floréal :
      Hommage tardif et maladroit
      Un des animateurs de « La Pente du carmel » continuait à intervenir dans « Ça urge au bout de la scène », excellente émission sur la chanson française. Le secrétariat, qui pourtant d’habitude n’a pas besoin d’aide pour dégager lui-même qui il veut, quand il veut, exige des animateurs de « Ça urge au bout de la scène » de virer leur ami. Humainement, qui peut faire ça ? Suite à leur refus, « Ça urge au bout de la scène » est immédiatement supprimée. Toujours sans explication envers les auditeurs.
      Radio-Libertaire : Ça purge au bout de l’antenne
      En revanche, pas moyen de dégager « Offensive sonore », une émission qui collabore avec « Lieux communs », un collectif d’extrême droite, ignoblement raciste et sexiste. Yves Coleman avait écrit un article sur le sujet dans « Ni Patrie ni frontières ».
      Xénophobie et racisme antimusulmans sur les ondes de Radio Libertaire et dans d'autres lieux dits « contestataires » ou « radicaux » - mondialisme.org
      A propos de l’invitation de Riposte laïque par un des actuels secrétaires de Radio libertaire:
      Radio Courtoisie, en direct sur 89.4 FM - Le blog de luftmench
     
    depassage apprécie ceci.
  7. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Déplorable constatation
    7 septembre 2021 par Floréal

    [​IMG]
    ____________

    * Voir Le Monde Libertaire

    PAR BERNARD (CRML) • LE 6 SEPTEMBRE 2021
    40 ANS !!!
    LIEN PERMANENT : HTTPS://MONDE-LIBERTAIRE.NET/INDEX.PHP?ARTICLEN=5926
    Radio libertaire à 40 ans. A cette occasion, quelques articles glanés sur le blog de Floréal. Blog très riche au demeurant.

    1er septembre 1981 : naissance de Radio-Libertaire

    Boris Vian et García Lorca sur Radio-Libertaire

    28 août 1983 : saisie de Radio-Libertaire


    3 septembre 1983 : Radio-Libertaire manifeste et réémet

    Un point de vue sur l’aventure de Radio-Libertaire


    Bravo l'équipe du Monde libertaire!!! {cheerleader}

    Pour écouter l'émission:

    Femmes libres
     
  9. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Le streaming officiel de Radio libertaire ne fonctionne pas depuis 11h ce
    matin. Un streaming fonctionnel est disponible ici:
    Streaming Radio Libertaire
     
  11. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    234
    89
    2
    Sept 2016
    Homme
    Lu sur le blog de Floréal :

    Le « Traffic » est interrompu sur la ligne 89.4
    23 septembre 2021 par Floréal

    Après bien d’autres, l’émission « Traffic », l’une des toutes dernières émissions « historiques » de Radio-Libertaire, jette l’éponge.

    [​IMG]
    Dans un communiqué, ses animateurs, Agnès et Thierry, l’ont fait savoir et en exposent les raisons. Sans surprise, ce sont exactement celles qui ont amené depuis des années bien des militants et sympathisants à délaisser les micros, les uns avec fracas, d’autres plus discrètement, mais tous écœurés par ce qu’a fait de la station la détestable petite clique inamovible qui s’en est emparée.
    « Je n’ai plus la volonté de défendre les valeurs de l’anarchisme au sein même d’une radio que se sont appropriés quelques sots autoritaires. Je n’ai plus l’envie de rester là où des animateurs/trices sont contraints de courber l’échine pour éviter au mieux d’être blacklisté/e/s, au pire d’être viré/e/s. Je n’ai plus ni la volonté, ni l’envie de rester dans cet espace où les idées anarchistes sont en contradiction constante avec son fonctionnement »,écrit Thierry, confirmant ce que pour ma part je dénonce depuis belle lurette, ayant eu affaire de près à ces fossoyeurs, toujours en poste.
    Souhaitant qu’il y ait un jour une réaction de la part de ceux-là qui se montrent étrangement indifférents ou trop craintifs pour affronter cette situation, Thierry conclut par ces mots : « De là à imaginer une grève générale expropriatrice à Radio Libertaire, suivant cette pratique anarchiste qui incite à l’appropriation des outils de production par celles et ceux qui les font vivre, il n’y a qu’un rêve… »
    De son côté, Agnès, en accord avec son ami Thierry sur ce qui précède, établit le constat désolant d’une gestion autoritaire et cadenassée, confiée aux mêmes personnes depuis des décennies : « Pas de débat, pas d’AG, pas de projets. L’esprit d’amitié libertaire, d’autogestion et d’expérimentation en commun a été banni par l’absolutisme. »

    [​IMG]
    Arrivé en novembre 1981 à RL, Thierry, devenu aujourd’hui le plus ancien des animateurs, avait d’abord créé l’émission « Trisomie 21 », en janvier 1982, puis ensuite « Musiques sans frontières », « Epsilonia » et enfin « Traffic » avec Agnès, arrivée en 1992.
    Près de quarante années de présence à l’antenne pour l’un, près de trente pour l’autre, voilà donc deux animateurs de plus qui préfèrent tourner la page, découragés. Il est à prévoir que ce énième épisode déplorable dans l’histoire de RL ne fera ni chaud ni froid aux « responsables », indifférents à tout sauf à garder la main sur cet outil. Agnès et Thierry, voilà deux noms qui viendront s’ajouter à ceux de Sylvain Briant*, Jacques Lesage de La Haye** et nombre d’autres, traités par le mépris malgré le travail formidable effectué pour cette radio, aujourd’hui devenue moribonde, dans l’indifférence d’une Fédération anarchiste étonnamment tolérante envers des pratiques insensées.
    Merci à vous deux, Agnès et Thierry, pour toutes ces années à RL. Vous aurez compté parmi les voix qui ont honoré cette station. Ceux qui vous font l’abandonner, momentanément je l’espère, n’en sont que les parasites.

    ____________

    * Voir Salut, Sylvain !
    ** Voir Radio-Libertaire : « Ras-les-murs » s’arrête
     
  12. ninaa
    En ligne

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 981
    1 717
    448
    Fev 2014
    France
  13. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    * Nouveautés

    Commentaire:
    Sylvie (Lundi matin)
    Erratum:

    « Le podcast de https://www.anarchiste.info/radio/libertaire/podcast/’ est sans doute plus clair et plus pratique que le podcast officiel Radio Libertaire , mais il n’est ni plus ni moins fiable. »
    En fait le podcast officiel est effectivement moins fiable, puisqu’il s’aligne sur l’agenda et comporte les mêmes erreurs d’horaires ou même de jour (quand une émission en alternance est annoncée à la place d’une autre sur le même créneau horaire). Et puisque le podcast officiel n’enregistre pas les bandes sans fin, quand une émission déborde sur son horaire habituel, le « supplément » n’est pas enregistré.
     
    depassage apprécie ceci.
  14. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    234
    89
    2
    Sept 2016
    Homme
    Lu sur le blog : Rencontre /

    Rencontre

    « … des animateurs/trices sont contraints de courber l’échine
    pour éviter au mieux d’être blacklisté/e/s, au pire d’être viré/e/s. »
    (Thierry, émission « Traffic »)

    Samedi 9 octobre, quelque part dans Paris. Je suis venu assister à une rencontre festive. Je bavarde avec quelques amis quand arrive un copain, animateur de Radio-Libertaire. Après quelques échanges aimables, il me dit avoir lu mon texte* sur l’arrêt de l’émission « Traffic », qu’un autre copain lui a transmis. Il est tout à fait d’accord avec ce que j’ai écrit, précise-t-il, approuvant lui aussi ce qu’évoquent dans leur communiqué les animateurs de « Traffic » quant au mauvais climat au sein de la radio.
    « Nous on reste pour ne pas perdre notre créneau sur l’antenne, ajoute-t-il. Mais on fait comme les autres, on ne dit rien car il est capable de nous virer, l’autre. » Je ne lui demande pas qui est cet « autre », l’Ubu-roitelet de RL, car je le devine aisément. « Tu crois qu’il ferait ça ? », lui demandai-je, faussement naïf. « Il peut nous virer sous n’importe quel prétexte », me répond-il.
    J’ai face à moi un animateur bénévole d’une radio dite libertaire, qui se confie comme le ferait un salarié vivant dans la crainte de perdre son boulot et qui se tient peinard pour n’être pas victime de l’autorité imbécile d’un minable chefaillon.
    Etrange et triste impression…

    ____________

    * Le « Traffic » est interrompu sur la ligne 89.4 /
     
  15. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    234
    89
    2
    Sept 2016
    Homme
    Lu sur le blog : Rencontre /

    Rencontre

    « … des animateurs/trices sont contraints de courber l’échine
    pour éviter au mieux d’être blacklisté/e/s, au pire d’être viré/e/s. »
    (Thierry, émission « Traffic »)

    Samedi 9 octobre, quelque part dans Paris. Je suis venu assister à une rencontre festive. Je bavarde avec quelques amis quand arrive un copain, animateur de Radio-Libertaire. Après quelques échanges aimables, il me dit avoir lu mon texte* sur l’arrêt de l’émission « Traffic », qu’un autre copain lui a transmis. Il est tout à fait d’accord avec ce que j’ai écrit, précise-t-il, approuvant lui aussi ce qu’évoquent dans leur communiqué les animateurs de « Traffic » quant au mauvais climat au sein de la radio.
    « Nous on reste pour ne pas perdre notre créneau sur l’antenne, ajoute-t-il. Mais on fait comme les autres, on ne dit rien car il est capable de nous virer, l’autre. » Je ne lui demande pas qui est cet « autre », l’Ubu-roitelet de RL, car je le devine aisément. « Tu crois qu’il ferait ça ? », lui demandai-je, faussement naïf. « Il peut nous virer sous n’importe quel prétexte », me répond-il.
    J’ai face à moi un animateur bénévole d’une radio dite libertaire, qui se confie comme le ferait un salarié vivant dans la crainte de perdre son boulot et qui se tient peinard pour n’être pas victime de l’autorité imbécile d’un minable chefaillon.
    Etrange et triste impression…

    ____________

    * Le « Traffic » est interrompu sur la ligne 89.4 /
     
  16. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    234
    89
    2
    Sept 2016
    Homme
    Un commentaire pris sur le blog de Floréal qui donne un éclairage sur la gestion autoritaire de la radio !
    1. Steven sur 11 octobre 2021 à 9:17
      Je crois que plus personne ne l’ignore, les témoignages sont trop nombreux,
      Radio libertaire est une zone de non-droit pour les animateurs.
      Les membres de la FA n’ont pas non plus de contrôle sur les agissements des secrétaires.
      C’est la deuxième fois suite à un congrès qu’un de ces secrétaires impossible à déboulonner coopte sa propre fille au poste laissé volontairement vacant à la programmation, bien que plusieurs candidats se soient proposés au congrès. La première fois, il y avait même eu opposition à sa candidature et les secrétaires n’avaient pas hésité à la coopter dès leur retour du congrès ! C’est ça le fonctionnement anarchiste…
      Pourquoi trois candidats se sont-ils désistés ? Difficile de croire qu’ils se soient brusquement démotivés. De la part d’une structure libertaire, on pourrait attendre un minimum de volonté de communication avec les animateurs, les auditeurs, les membres de la FA. Les AG c’est une fois par an, en autogestion tant qu’on ne contrarie pas les chefs, car contrairement à ce que dit Floréal, il n’y a pas qu’un chef, mais quatre : tous les secrétaires sont également autoritaires et prêts à toutes les manoeuvres pour se faire obéir. Un animateur conteste l’achat de nouveaux micros, hors de prix et inadaptés à l’usage radio ? 23 émissions signent une pétition pour demander la réintégration d’un animateur qui a commis le crime de prêter son créneau à une animatrice qui en a profité pour médire du secrétariat, lui-même n’ayant pas pris la parole lors de cette émission ? La pétition est simplement balayée. Sans aucune discussion possible. Cet animateur a été viré au lendemain de l’émission, sans que personne soit averti, ni les autres animateurs ni les membres de la FA. Il n’y a d’ailleurs jamais eu de communiqué.
      D’autres ont été virés direct sans que ça donne lieu à aucun communiqué, comme Jean-Jacques, animateur de « Ni dieu ni maître » et des « Partageux de la Commune ».
      Silence radio !
      En revanche il aura fallu plus de sept semaines pour que le secrétariat se décide à virer une émission antisémite. Un communiqué, enfin ! et des questions en suspens
      Autrement dit, à Radio libertaire, le pire délit qu’on puisse commettre est de critiquer le secrétariat. Message reçu 5/5 par les animateurs. Ah si ! Il existe un autre crime qui peut valoir une menace d’exclusion immédiate : c’est quand un animateur demande s’il peut utiliser les anciens micros, plus pratiques que les nouveaux.
      Aucun moyen de contacter le secrétariat : pas d’adresse mail, contrairement à n’importe quelle radio, petite, moyenne ou grande. Un numéro de téléphone : celui de la librairie du Monde libertaire, où on n’a aucune chance de trouver aucun membre du secrétariat. Une adresse : la même, à laquelle nombreux sont ceux qui ont tenté d’écrire et attendent encore une réponse. Quand on pose une question gênante, la plupart du temps on ne nous répond rien du tout.
      Pourtant à ce que j’ai pu entendre ici et là les chefs de Radio libertaire ne sont pas plus autoritaires que dans n’importe quelle autre structure même se disant « libertaire ». Alors comment lutter contre ces abus ? Les seuls à pouvoir faire quelque chose ce sont les membres de la FA.
      Par pitié, lors du prochain congrès, n’acceptez plus les prétextes invoqués par ces individus pour se maintenir au pouvoir, surtout quand plusieurs autres candidats se présentent.
      Même ceux qui ne l’écoutent pas devraient comprendre que Radio libertaire reste importante, pour les auditeurs, mais aussi pour les animateurs, dont beaucoup sans être anarchistes sont plus ou moins proches et devraient pouvoir témoigner de ce qu’est un fonctionnement libertaire.
     
  17. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    234
    89
    2
    Sept 2016
    Homme
    Suite ....
    Quelques articles intéressants pris sur le blog de Floréal : Le blog de Floréal
    Comme chacun sait…

    Epaulettes d’adjudant-chef.

    Le communiqué qu’ont rédigé Agnès et Thierry, les animateurs de l’émission « Traffic », dans lequel ils exposent les raisons de leur départ, a valu à ce dernier une réponse de la part d’un des mandatés quasi permanents de la Fédération anarchiste, siégeant actuellement au « bureau » de Radio-Libertaire............
    Pour lire La suite de l'article et ses commentaires : Comme chacun sait… /





    Le retour de l’arlésienne

    S’il fallait qu’un scénariste se lance dans une série sur les misérables magouilles des gens de pouvoir au sein d’une organisation politique, les divers épisodes de la vie de Radio-Libertaire depuis quelques années lui offriraient une source inépuisable d’inspiration. Dernier épisode en date.

    _______________

    Cela fait maintenant pour le moins vingt-cinq ans que Philippe Raulin campe au secrétariat de Radio-Libertaire (RL), dont il a fait sa propriété privée dans une indifférence stupéfiante d’une grande partie des adhérents de la Fédération anarchiste (FA). Certes, il n’a pas toujours été officiellement membre dudit secrétariat, mais a toujours veillé à y placer ses pions apprivoisés et ainsi garder la main sur l’outil .............
    Pour lire la suite de l'article et ses commentaires :
    Le retour de l’arlésienne /
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 23)

  1. mAtth
  2. Ytalf
  3. Bearl
  4. K0dama
  5. Samuel
  6. Tikia
  7. pierrem
  8. Ungovernable
  9. Alba
  10. cyberpxte
  11. Gourbi
  12. MusketeerZ
  13. ninaa
  14. depassage
  15. Ganate
  16. HNORD
  17. Anarchie 13
  18. treblion
  19. pilou-ilou
  20. manolis
  21. Anarkocom
  22. allpower
  23. AAKUAN