Chargement...

Idée de films (clairement) politiques?

Discussion dans 'Recherche film ou documentaire' créé par arko, 23 Septembre 2017.

  1. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
    [​IMG]
    En 1975, Gerry Conlon, un petit délinquant inoffensif, est arrêté par la police qui l'accuse immédiatement d'être à l'origine des attentats commis par l'IRA à Guildfort. Poussé à bout par la police, il signe des aveux qui met en cause son ami d'enfance, mais également des membres de sa famille et un couple de hippies... Drame poignant porté par Daniel Day-Lewis, Au nom du père s'inspire de l'affaire des "Quatre de Guilford ", provoquée par la découverte que des preuves avaient été cachées par la police dans l'inculpation de quatre jeunes censés être des terroristes de l'IRA.
     
  2. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
    [​IMG]
    En 1940, un groupe de prisonniers décide de s'évader d'un camp de travail sibérien. Mais quittant un enfer pour un autre, la petite troupe s'engage dans une aventure risquée, à travers la toundra sibérienne glacée, puis dans le désert de Gobi et enfin au sommet de l'Himalaya, pour rejoindre, coûte que coûte, l'Inde, sous contrôle anglais. Drame poignant et bouleversant, Les Chemins de la liberté est adapté du roman À marche forcée écrit par Slavomir Rawicz, un soldat polonais envoyé au goulag. Si Slavomir n'a pas réalisé cette marche, d'autres prisonniers, dont il raconte l'histoire vraie, l'ont effectivement fait.
     
  3. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
  4. the black daemon
    Offline

    the black daemonMembre du forum Membre actif

    392
    101
    2
    Avr 2017
    Homme
    France
  5. libertaire, anarchiste, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire, primitiviste
    la haine

    Le récit se déroule au lendemain d'une nuit d'émeutes opposant des jeunes et la police dans la cité des Muguets à Chanteloup-les-Vignes (78). Ces émeutes étaient consécutives à la tentative d'assassinat commis par un inspecteur du commissariat qui avait sérieusement blessé Abdel, un jeune résident de la cité, lors d'une garde à vue. On suit les péripéties de trois jeunes amis d'Abdel-Aziz Shokair : Vinz, juif blanc impertinent au tempérament violent, qui a soif de vengeance au nom d'Abdel ; Hubert, qui ne pense qu'à quitter la cité pour une vie meilleure et se refuse à provoquer la police ; Saïd, qui tient un rôle de médiateur entre Vinz et Hubert à propos des désirs de vengeance du premier vis-à-vis de la police.
     
    ninaa apprécie ceci.
  6. inobedientes
    Offline

    inobedientesNouveau membre

    8
    3
    0
    Août 2017
    France
    Salut, ci-dessous une petite liste de film "politique" que j'ai sur mon PC. Je continu donc sur la lancée des films politiques qui s'écarte, il me semble de la demande initiale. Peut-être qu'un ou deux y correspondent plus ou moins:
    - Etat Des Lieux - Jean-François Richet (1995)
    - Bof....anatomie d'un livreur - Claude Faraldo (1971)
    - DEUX LIONS AU SOLEIL Claude - Claude Faraldo (1980)
    - Octobre - Pierre Falardeau (1994)
    - L'Allemagne en automne - Fassbinder (1978)
    - la fievre monte a el pao louis bunuel
    - Le Charme Discret De La Bourgeoisie (1972)--(Luis Bunuel)
    - La.Chinoise.(1966,.Jean-Luc.Godard) & Tout va bien
    - Solo - Jean pierre Mocky
    - La Raison Du Plus Faible Lucas Belvaux
    - babel oued City - Merzak Allouache
    - Normal - Merzak Allouache
    - Salut Cousin - Merzak Allouache
    - Le direktor - Lars Von Trier
    - A Nous La Liberte - René Clair (1931)
    - Cantique De La Racaille - Yvan Attal (1998)
    - Canine - Yórgos Lánthimos
    - Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau - Simon Lavoie et Mathieu Denis (2016)
    - La Faute A Voltaire - Abdellatif Kechiche
    - la terre youssef chahine
    - sacco et venzeti - Giuliano Montaldo (1971)
    - N'oublie pas que tu vas mourir - Xavier Beauvois (1995)
    - nous sommes tous en liberte provisoire - Damiano Damiani (1970)
    - sans toit ni loi - Agnès Varda (1985)
    - Tango Libre - Frédéric Fonteyne (2012)
    - Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil - Jean Yanne (1972)
    - Très Bien Merci - Emmanuelle Cuau
    - Une.Vie.Meilleure - Cédric Kahn (2011)
    - Vive la République de Eric Rochant (1997)
    - Week-end - Andrew Haigh(1967)
    - Smik Smak Smok de C Lelouche
    - Wesh, wesh, qu'est-ce qui se passe ? - Ameur-Zaïmeche Rabah (2001)
    - Dernier Maquis - Rabah Ameur-Zaïmeche
    - La.grande.lessive - Jean pierre Mocky

    - Ce vieux reve qui bouge - Alain Guiraudie - 2001
    - Du soleil pour les gueux - Alain Guiraudie - 2001
    - Rester.vertical - Alain Guiraudie (2016)
    - Nous sommes tous des assassins - André Cayatte
    - 1973 Les Valseuses - Bertrand Blier
    - 1993 Un, deux, trois, soleil - Bertrand Blier
    - Vénus Noire - Abdellatif Kechiche (2010)
    - Coup de torchon - Bertrand Tavernier (1981)
    - La Vie et Rien d'Autre - Bertrand Tavernier (1989)
    - la fievre monte a el pao -louis bunuel
    - La Loi du Marche - Stéphane Brizé (2015)
    - A Nous La Liberte - René Clair (1931)
    - La Classe ouvriere va au paradis - Elio Petri
    - La Faute A Voltaire - Abdellatif Kechiche
    - La Question Humaine - Nicolas Klotz (2007)
    - La Servante écarlate - Volker Schlöndorff (1990)
    - la terre (youssef chahine)
    - L'aventure c'est l'Aventure - Claude Lelouch (1972)
    - Les Ogres - lea fehner
    - Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil - Jean Yanne (1972)
     
    ninaa apprécie ceci.
  7. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Salut, non pas un film mais une série: Un village français. Ou on relate la vie d'un village sous l'occupation allemande. On y retrouve plusieurs comportements différends face à cette occupation et totalitarisme violant.
     
  8. inobedientes
    Offline

    inobedientesNouveau membre

    8
    3
    0
    Août 2017
    France
    J'ajouterais ces films:
    - L'argent fait le bonheur - Robert Guédiguian (1993)
    - La belle verte - Coline Serreau (1996)
    - Les idiots - Lars von trier (1998)
    - Breaking the waves - Lars von trier (1996)
    - Manderlay - Lars von trier (2005)
    - Comment j'ai fêté la fin du monde - Cătălin Mitulescu (2006)
    - Entre deux rives - Kim Ki-duk (2016)
     
  9. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
  10. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Je viens d'en visionner un pas mal de 2017. Une histoire vraie
    [​IMG]
    Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…
     
  11. MAKOKIBLUE
    Offline

    MAKOKIBLUEMembre du forum Membre actif

    94
    1
    0
    Sept 2017
    Homme
    France
     
  12. MAKOKIBLUE
    Offline

    MAKOKIBLUEMembre du forum Membre actif

    94
    1
    0
    Sept 2017
    Homme
    France
    bjr les décors sont de roger harth et les costumes de donald cardwell . un film indien qui m a interpelle
    c est pink un film de 2016 qui raconte l histoire d un viol de 3 filles . désolé mais en inde il semblerais que cela ne choque personne histoire de caste . merci de lire le synopsis du film .
    la réponse de l intrigue du film c est oui ou non
    a l occasion donner votre opinion
    le basque
    cv
     
  13. the black daemon
    Offline

    the black daemonMembre du forum Membre actif

    392
    101
    2
    Avr 2017
    Homme
    France
  14. libertaire, anarchiste, révolutionnaire, anti-fasciste, anti-autoritaire, primitiviste
    la c'est pas un filme mai une série
    métal hurlant saison 1 épisode 1
     
  15. Marc poïk
    Offline

    Marc poïkSous l'arbre en feuille la vie est plus jolie Membre actif

    1 469
    208
    529
    Déc 2016
    Belgium
    Je ne l'ai pas déjà vu . Je le post car le sujet me semble intéressant
    [​IMG]
    Le Caire, été 2013, deux ans après la révolution égyptienne. Au lendemain de la destitution du président islamiste Morsi, un jour de violentes émeutes, des dizaines de manifestants aux convictions politiques et religieuses divergentes sont embarqués dans un fourgon de police. Sauront-ils surmonter leurs différences pour s'en sortir ?
     
  16. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    9 060
    1 529
    4,714
    Nov 2012
    Pour l'instant, impossible de trouver des sous-titres en français...
    Mais bon, hors de question de mater ce film doublé en français !
    Si personne le traduit, faudra que je m'y colle, car vraiment hâte de mater ce nouveau film du réalisateur du très bon "Les Femmes du bus 678". De plus, le synopsis a l'air excellent !
     
  17. triggerhippy
    Offline

    triggerhippyArrêtons de prendre les Cons pour des Gens !!!

    34
    4
    16
    Déc 2017
    Homme , 50 ans
    France
  18. apolitique/Indécis
    je rajouterai

    1976 Les Hommes du President ( All the President's Men ) d'Alan J Packula

    All the President's Men (1976) - IMDb

    En 1972, cinq hommes sont arrêtés pour avoir pénétré par infraction dans l'immeuble du Watergate où se situent les bureaux du parti Démocrate. Alors que l'affaire est présentée comme un simple fait divers, deux journalistes du Washington Post, Carl Bernstein et Bob Woodward décident de pousser l'enquête qui les mènera vers les plus hautes sphères du gouvernement.

    et en 1992 Bob Roberts de et avec Tom Robins

    Bob Roberts (1992) - IMDb

    Bob Roberts, le premier long métrage réalisé par Tim Robbins, est assez mal connu. Se présentant comme un documentaire, le film est plus qu’une simple satire politique : c’est une réflexion sur les travers de la démocratie. Ce faux reportage a pour sujet la campagne électorale au poste de sénateur de Pennsylvanie d’un jeune candidat qui pratique un populisme conservateur. Pour éviter de trop marquer son discours, Tim Robbins crée un Bob Roberts assez hybride : certes, il est très marqué à droite car il surfe sur les grandes valeurs de la l’Amérique la plus à droite mais en même temps, il prend l’aspect d’un folksinger dont les pochettes de disque sont celles de Bob Dylan (les reprises et emprunts à Bob Dylan et au film documentaire Don’t Look Back sont extrêmement nombreux). Son Bob Roberts est un candidat atypique, un rebelle conservateur en quelque sorte. Ces précautions n’ont pas suffi car les sympathisants du parti républicain ont très mal reçu le film ; il faut dire que Tim Robbins est connu pour ses positions à gauche. Mais le propos de son film n’est pas tant une attaque contre Bush (père) ou contre les républicains, il est plutôt de démontrer comment un candidat populiste et manipulateur peut remporter une élection sans aucun vrai discours politique : il prône la fierté, le désir de gagner, stigmatise la corruption, il joue sur l’émotion… que des valeurs faciles auxquelles les électeurs peuvent adhérer et les médias jouent le rôle d’amplificateur. Le plus étonnant dans Bob Roberts, c’est de constater à quel point son propos est autant actuel aujourd’hui qu’en 1992, non seulement aux Etats-Unis mais aussi en France. Même 16 ans après, Bob Roberts mérite donc vraiment d’être vu.

    Escrimeur, poète, chanteur folk, golden boy, Bob Roberts est le candidat idéal aux élections sénatoriales américaines. Entre deux chansons corrosives, il dénonce les méfaits du chômage, prône le retour de la prière dans les écoles et la peine de mort pour les trafiquants de drogue. L'Etat de Pennsylvanie tout entier accourt à ses meetings et boit ses paroles outrancières...

    Premier film de l'acteur Tim Robbins, ce formidable pamphlet est construit comme un reportage télévisé : rapide, direct, manichéen. Les moeurs politiques américaines y sont passées au vitriol et les « ressemblances avec des personnes ayant réellement existé » ne tiennent pas de la pure coïncidence. Mélange de Richard Nixon, de Ronald Reagan, de George Bush et de Ross Perot, le candidat Bob Roberts récupère tous les confettis laissés par ses ancêtres pour les lancer en pluie démagogique sur les futurs électeurs. Comme si l'éveil des consciences ne pouvait plus passer que par l'écoeurement, Tim Robbins ose toutes les outrances et signe un film grinçant. Ses images clinquantes sont parsemées de figurants fugitifs lourds de signification, telle cette vieille femme sans abri, qui manque de se faire piétiner par le politicien fou et son armada de conseillers, à la sortie d'un meeting. Quand on l'accuse de frôler la caricature, Tim Robbins aime à rappeler que Bush lui-même a dit : « Quand je veux un conseil à propos de Saddam Hussein, j'écoute de la country music... »

    je les recherche et les uploade ici , je n'ai pas l'impression de les avoir vu dans les listes de allpower .