Chargement...

La propagande 2.0 de l'anarchisme ?!

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par MethalUman, 10 Octobre 2020.

  1. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  2. auto-gestionnaire, anti-autoritaire
    Bonjour !

    Ça fait peu de temps que je me renseigne sur l'anarchisme, en lisant des bouquins que je trouve par-ci par-là.
    Et je suis particulièrement étonné de ne pas visionner de propagandes sur les nouveaux moyens de communication. Pas de chaîne Youtube de la Fédération Anarchiste par exemple. Pourtant, la vidéo est devenue un support très consommé par beaucoup de générations. Beaucoup de gens se renseignent sur ces plateformes.
    Par exemple, il y a souvent des groupes fédérés à la FA qui proposent des conférences. Elles pourraient être diffusées via un Direct sur Youtube, ce qui ne coûte rien.

    Pourquoi ce délaissement des réseaux ?
    Pourquoi s'obstiner à coller des affiches, distribuer des tracts, lorsque la communication se fait via internet ?

    Quand je me lis j'ai l'impression d'être très arrogant, mais ce n'est pas du tout mon état d'esprit, je cherche simplement à comprendre :D
     
    Anarchie 13 apprécie ceci.
  3. AAKUAN
    Offline

    AAKUANAntinataliste Membre actif

    166
    45
    0
    Fev 2012
  4. chaos/Nihiliste
     
  5. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 598
    530
    141
    Jan 2009
    France
  6. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    complètement d'accord même si il existe quand même quelques chaînes youtube.
    Allpower notamment relaye souvent la chaîne submedia sous-titrée dans plusieurs langues.
    Directement en français il y a plusieurs youtubers qui font des podcast anarchistes mais je les suis pas trop, je n'aime pas toujours leur ligne directrice, puis c'est très sociologique / universitaire je trouve. La horde avait tenté une chaîne youtube malheureusement ça n'a pas duré.
    Mais c'est vrai que si on compare à l'occupation de ces plateformes par les fascistes on est à la ramasse et je pense que c'est très dommageable !
     
  7. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  8. auto-gestionnaire, anti-autoritaire
    Oui clairement !
    Il y a aussi des chaînes Youtubes de "vulgarisations" qui proposent des contenus courts et ludiques : gros coup de cœur pour "Diable Positif" et "Minute Rouge". Même s'ils ne sont pas ouvertement "anar" ils ont le mérite d'expliquer les problèmes, de souligner les défauts. Comprendre en quoi notre système est pourri est le premier pas.

    Il y a juste à voir la campagne de JLM en 2017 : il a occupé les réseaux et notamment Youtube par des vidéos ou il explique les problèmes actuels et les solutions qu'il propose. Ça lui a permit de toucher une nouvelle génération et de faire un gros score par rapport aux élections précédentes.
    La FA/IFA devraient clairement se pencher sur ces plateformes, même si ça implique d'utiliser des outils de firmes pas très correctes, c'est une concession à faire...

    En fait c'est toute la communication qu'il faudrait revoir. Au risque de choquer, je trouve que les vieux symboles de l'anarchisme sont dépassés, et les gens les associent pas du tout à la liberté mais plutôt à l'URSS, pour caricaturer. Même le mot anarchisme évoque le désordre et le chaos. Personne alors ne va se renseigner sur cette idéologie... Alors que les notions d'auto-gestion, de démocratie participative, inspirent une nouveauté, une modernité.
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 598
    530
    141
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    J'irais pas jusque là, je pense qu'il faut garder la symbolique historique. En tous cas celle dans laquelle on se retrouve nous, peu importe si ça évoque quelque chose aux profanes. Je trouve même ça plutôt risqué et dangereux de vouloir déconnecter le mouvement de son histoire.
    D'ailleurs, peu importe ce qu'ils "inspirent" les termes "autogestion" ou "démocratie participative" ont une histoire. L'autogestion est loin de représenter l'anarchisme. Elle est d'ailleurs plutôt liée au courant anarcho-syndicaliste dans le quel personnellement je ne me retrouve pas. La démocratie participative c'est un terme vague qui peut autant convenir à LREM qu'à des fachos qu'à des anars. Un des sites nazis francophone les plus dégueulasses s'appelait "démocratie participative".

    Après il n'est pas nécessaire d'investir youtube, il existe des outils pour mettre les vidéos en ligne sur le site de l'orga. Mais c'est vrai qu'elles bénéficieraient d'une visibilité accrue sur YouTube. En tous cas c'est pas une décision à prendre à la légère.
     
  11. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  12. auto-gestionnaire, anti-autoritaire
    Oui c'est sûr, la symbolique a une Histoire et rassemble les individus, je suis peut-être allé un peu loin. Mais ce que je veux dire c'est qu'on est d'accord que notre objectif et de répandre nos idées. Or, je trouve que ces symboles font "peur" aux gens et ne leur donne pas envie de s'y intéresser.

    Ah oui ça ne représente pas l'anarchisme dans son ensemble, j'en suis conscient.
    Par contre, je croyais que l'autogestion était au centre de toutes les branches de l'anarchisme. Pourquoi tu dis que c'est plutôt lié à l'anarcho syndicalisme ? Je suis encore novice :p
    Oui c'est vrai que c'est vague. Mais la démocratie participative ou directe a été mise en avant lors des gilets jaune. L'idée de d'accorder plus de liberté aux citoyens dans les décisions de la société et de révoquer les élus est revenu dans les discussions, ce qui est une bonne chose. Il aurait fallu profiter de ces événements pour que les groupes anar mettent en avant ces idées, justement via les réseaux. Profiter des notions "modernes" pour réaliser une propagande. Je ne sais pas si je m'exprime très clairement -_-
     
  13. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  14. auto-gestionnaire, anti-autoritaire
    Rien à voir, mais est-ce que le direct de Radio Libertaire en ligne fonctionne chez vous ? Radio Libertaire 89,4 MHz
    Moi, ça n'a jamais fonctionné !
     
  15. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 598
    530
    141
    Jan 2009
    France
  16. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Pour faire simple l'autogestion c'est en gros les ouvriers d'une usine ou au mieux d'un corps de métier, parce que ce sont eux qui produisent les marchandises de ce corps de métier, ce sont aussi eux qui doivent décider comment se fera la production.
    Selon cette définition l'autogestion ne remet pas nécessairement en question la propriété privée / la notion d'entreprise, ni le marché et la notion de "métier". Sur ce point je pense que les anars communistes sont contre l'autogestion. Deuxième problème de cette organisation : on considère que seuls ceux qui produisent dans une usine ou un secteur en particulier sont légitimes à décider de leurs conditions de travail. Ça me semble pas mal inspiré de délires libéraux corporatistes. La dernière fois l'exemple que j'ai pris c celui de la chasse : est-ce aux chasseurs de décider de leurs conditions de travail ? Est-ce que cette activité ne les concerne qu'eux ? Que dire des éleveurs, des enseignants, des salariés du nucléaire ? Toutes ses activités ont des conséquences sur la société dans son ensemble aussi je suis complètement contre l'idée que c'est à ceux qui y travaillent uniquement de prendre les décisions. Tout le monde devrait Participer. Comme ce n'est pas aux restaurateurs de décider des normes d'hygiène. Etc...

    Sinon je ne suis pas convaincu que les symboles anarchistes historiques fassent peur aux gens ?
     
    MethalUman apprécie ceci.
  17. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  18. auto-gestionnaire, anti-autoritaire

    D'accord, moi je ne voyais pas l'autogestion comme la régulation de la production, mais comme l'organisation des ouvriers/cadres d'une usine pour la faire tourner, au niveau technique, logistique, grille salariale etc. Je ne savais pas, merci.
    Moi je me situerais plutôt dans ce cadre là, l'organisation de l'entreprise par les employés, avec collectivisation de l'entreprise par les employés et concurrence entre les entreprises. Fédérées entre elles et utilisant cette alliance lorsqu'elles en tireraient un bénéfice.
    Je ne pense pas que je sois réellement communiste, enfin si, mais dans un idéal. Je pense comme Guérin, que d'abord le l'anarchisme et le collectivisme doit naître avec un système économique proche du nôtre, pour qu'ensuite le communisme naisse. Il dit dans un bouquin que les gens ne sont pas prêts à faire une transition rapide entre capitalisme et communisme et qu'il faut une transition, mais sans État. Je pense que c'est un peu la pensée de Proudhon, non ?

    Je m’appuie sur ma propre expérience personnelle donc ce n'est pas une généralité, mais autour de moi lorsque mes amis voient un symbole comme l'étoile rouge, la drapeau rouge et noir, ça leur fait penser direct à l'URSS. Après c'est clair que je suis allé un peu loin, comme tu m'as dis le lien historique a une grande importance, je reviens donc sur mes propos.
     
  19. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 598
    530
    141
    Jan 2009
    France
  20. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Oui mais ça va ensemble.

    Ouais, je n'aime pas perso.
    Une transition il en faut peut-être une mais elle doit être guidée à l'échelle nationale sinon internationale. Si on laisse des entreprises libres dans un marché, même autogérées, il n'y a aucune transition. Ça reste du libéralisme donc du capitalisme.
    D'ailleurs aujourd'hui tout le secteur de l'ESS est dans cette optique de démocratiser les entreprises ou les responsabiliser dans l'esprit du "socialisme utopique" de Proudhon à Fourier en passant par le catholicisme social. Je pense que c'est une voie de garage avec même certains axes dangereusement réactionnaires.
    Puis je peux pas m'empêcher de penser que le corporatisme fait partie de la matrice du fascisme.
     
    gorekhaa apprécie ceci.
  21. MethalUman
    Offline

    MethalUmanNouveau membre

    11
    2
    0
    Oct 2020
    Homme
    France
  22. auto-gestionnaire, anti-autoritaire
    Oui, mais alors comment passer du capitalisme au communisme, si l'autogestion n'est pas une transition suffisante ?
    Je ne vois pas comment les individus pourraient passer d'un coup à une consommation de masse et donc une production de masse à une production et une consommation régulées, responsables.
     
  23. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 598
    530
    141
    Jan 2009
    France
  24. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le capitalisme ne repose pas sur la hiérarchie à l'interieur des entreprises, ni sur une opposition patron / ouvriers. Il repose sur la propriété privée des moyens de production et une opposition capitalistes / salariés.
    L'autogestion la plus radicale fait semblant de résoudre ce problème en transformant les salariés en capitalistes associés (sous la forme de coopérative). En réalité ça reste complètement de la propriété privée. Les entreprises sont rarement possédées par un seul propriétaire, il y a généralement plusieurs actionnaire et déjà certains salariés possèdent des parts de l'entreprise dans laquelle ils travaillent.

    Au final on se retrouve avec des entreprises privées, toujours en concurrence sur un marché, sauf que les bénéfices sont effectivement partagés équitablement entre les salariés de l'entreprise. Ce sont les salariés qui décident des orientations stratégiques de l'entreprise. Mais dans le fond, puisqu'ils sont propriétaires et que leur revenu dépend des bénéfices de l'entreprise il n'y a aucune raison pour que les salariés (qui sont plutôt des petits capitalistes) prennent des décisions différentes de celles qu'auraient prises un patron. Le chiffre d'affaire est toujours aussi important, la faillite est toujours une épée de Damoclès. L'autogestion est in fine de l'autoexploitation.
    Le capital a bien compris ça et de nouveaux styles de management s'imposent comme le lean management ou le 0 management qui s'inspirent de l'autogestion.

    Proudhon lui-même n'a jamais fait de la classe ouvrière le sujet révolutionnaire, d'ailleurs il s'est toujours opposé à la Révolution qui est, pour lui, synonyme de violence. Pour Proudhon le modèle à suivre est celui de l'artisan, du petit-capitaliste. L'idéal de Proudhon est donc en somme une société capitaliste sans salarié, avec uniquement des capitalistes. Avec une concurrence libre et non faussée. Sauf que bien évidemment c'est impossible. Les capitalistes font du profit parce qu'il y a des prolétaires. Comme dit Engels : dans une société constituée uniquement de capitaliste aucun profit n'est possible car ce que l'un gagne en augmentant les prix des marchandises qu'il vend, il le perd en achetant ce qu'il ne produit pas puisque le capitaliste à qui il l'achète va lui aussi augmenter ses prix (car si ce dernier ne le fait pas il ne pourra tout simplement pas acheter les produits du premier).
    Donc en plus de ne pas être souhaitable c'est impossible.

    J'en profite pour dire que si selon Proudhon le problème n'est pas le capitalisme c'est que le problème ce sont les monopoles, c'est-à-dire les grosses entreprises qui faussent la concurrence. Et pour moi c'est sur ce point que le socialisme utopique fait le lit du fascisme. Les dysfonctionnements du capitalisme serait l'oeuvre d'une caste de parasites ayant accumulé une fortune énorme en magouillant, mettent les politiciens et les médias dans leur poche, etc... Sauf que ce que ne voit pas Proudhon c'est que c'est la concurrence qui produit les monopoles. C'est la marche normale du capitalisme.

    Donc pour répondre à ta question, selon moi, la solution est la socialisation des moyens de production et pas leur autogestion. La fin des entreprises privées tous les moyens de production appartenant à la société dans son ensemble, c'est-à-dire à nous tous mais organisés de façon démocratique. Ainsi ceux qui travaillent sur un moyen de production n'ont aucune légitimité particulière à décider de ce qui sera produit, il n'est pas propriétaire du fruit de son travail et ne peut le vendre.
    Après concrètement comment mettre ça en place sans passer par l'Etat, j'ai pas la solution.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 10)

  1. MethalUman
  2. AAKUAN
  3. allpower
  4. Anarchie 13
  5. Ungovernable
  6. Ziggy-star
  7. gorekhaa
  8. Ytalf
  9. pierrem
  10. phenix357