Chargement...

Manifestation anti sarkozy a boulogne billancourt

Discussion dans 'Agenda militant - manifestations et évènements' créé par the lizzaard king, 12 Novembre 2007.

  1. skuat
    Offline

    skuatmembre souvent raide

    48
    0
    0
    Jan 2008
    c timo k'a raison !

    manifester... c pas ça la révolution
    regroupez vous, fédérez vous... c dans l'action concertée qu'on fait bouger les choses... pas en se fritant avec les crs !!!(il est pourtant vrai que ça défoule ...mais après ??)
    scalp, FA, CNT... il y a le choix, pour se regrouper...
    si vous trouvez ces organisations trop "molles", constituez des groupuscules actifs ( détruisez les caméras de surveillance ; envahissez les plateaux télé de la star ac, ou le journal de TF1, cassez les prisons.....)
    .... mais évite de tirer sur quelqu'un... surtout si il est dans notre camp !!!
     
    Dernière édition par un modérateur: 10 Janvier 2008
  2. Sourire noir
    Offline

    Sourire noirMembre du forum

    44
    0
    0
    Jan 2008
  3. anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste, apolitique/Indécis
    La longueur de ton argumentation en dit long sur la solidité de tes idées, mais je regrette je vais devoir encore te contredire alors qu'au fond tu sais plus ou moins que j'ai raison, rien qu'en regardant les faits.
    C'est ce qui fait toute la différence entre quelqu'un qui pense par lui-même et quelqu'un qui suit un mouvement avec passion.
    Je ne dis pas que la violence est toujours inutile, même le pacifique Gandhi estimait qu'elle était parfois légitime.
    Mais la violence est efficace uniquement sur du court terme. Toutes les révoltes basées sur la violence n'ont jamais abouties.
    Par contre regarde, Espagne 1936, dans les campagnes la collectivisation s'organise d'elle même, sans l'intervention politique de la CNT d'ailleurs!
    Je t'invite à regarder le très bon film de Ken Loach, "Land and Freedom", basé sur des faits réels, qui évoque bien cette partie de l'Histoire.

    Je n'ai pas dis que j'en savais long sur quoi que ce soit, je constate simplement qu'avec un minimum de culture et de bonne foi, on se rend compte que la violence ça sert à rien quand on est minoritaire. Au contraire ça renforce la stabilité de l'Etat qui ainsi justifie auprès des masses l'ordre et la répression.

    Je considère la révolte comme un geste qui doit-être pensé, raisonné et concerté avec une majorité de personnes (même si elles ne sont pas forcément d'accord sur tout).

    Je comprend tout à fait que lorsqu'on est jeune, se battre avec les crs puisse sur du court terme satisfaire la colère de quelques uns d'entres nous, notamment ceux pour qui la vie quotidienne est difficile. Mais ça reste sur du court terme, 15 min après tout le monde rentre bien gentiment chez soi ou chez papa-maman, et ça pour moi c'est uniquement du théâtre, rien n'a bougé.

    Je ne dis pas qu'il faille rester les bras croisés, mais il y a des moyens plus efficaces de détruire sans avoir de sang sur les mains.
    C'est une question d'influence, car pour mettre l'opinion publique contre un gouvernement il faut le convaincre, lui donner des arguments viables et percutants.
    Les gens quand ils regardent des émeutes à la télé, ils pensent que ce sont les émeutiers qui ont tort parce que c'est la télé qui le leur dit. Par contre il y a énormément de gens qui sont sensible à la forme "artistique" de l'engagement politique. Ce que je veux dire clairement, c'est qu'un bon livre, un bon film, même une chanson, peuvent avoir 100x plus de puissance de destruction politique qu'un crs mort dans la rubrique faits divers.

    Je prend exemple à l'époque de la lettre ouverte de Boris Vian dans un grand quotidien français, l'impact sur le sujet de la guerre fut énorme auprès des consciences.
    Il y a bien sûr bien d'autres moyens d'être combatif envers l'Etat, mais les médias sont trop fort sur le contrôle des masses pour que l'on puisse se contenter d'être uniquement violents.

    Je crois sincèrement que c'est en utilisant et en retournant les méthodes de communications de l'Etat contre lui-même qu'il est possible d'ouvrir une brèche.
    Appuyer avec des images là où ça fait le plus mal, montrer aux gens ce que l'Etat se garde bien d'avouer.

    Là on sera intelligent, là on sera eficace.
    Mais ça il faut aussi que les gens comme toi le comprenne, ça s'appelle aussi la maturité.