Chargement...

Abolition du droit d'héritage !

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par Slin, 4 Décembre 2020.

  1. Slin
    Offline

    SlinNouveau membre

    10
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Petit retour aux sources...

    Selon M.Bakounine (1814 1876) : "chacun doit être le fils de ses œuvres".

    C'est à dire que nul ne doit dépendre d'un avantage à la naissance, la justice sociale l'exige. L'héritier d'une fortune n'est plus "le fils de ses œuvres" mais de celles de son prédécesseur. Il est privilégié et commence ainsi l'immoralité.
    Tant que le droit d'héritage existera, l'inégalité subsistera.

    "(...)L'inégalité sociale devient inégalité politique. Et sans égalité politique, pas de liberté dans le sens universel, humain, vraiment démocratique de ce mot ; la société restera toujours divisée en deux parts inégales, dont l'une immense comprenant toute la masse populaire, sera opprimée et exploitée par l'autre. Donc le droit de succession est contraire au triomphe de la liberté, et si la société veut devenir libre, elle doit l'abolir." *

    150 ans après, c'est loin d'être gagné, c'est même sérieusement empêché sous Sarkozy, et pourtant çà tombe sous le sens, non ?



    * M.Bakounine "Catéchisme révolutionnaire" ed. L'herne 2009 p.37-38
     
  2. Slin
    Offline

    SlinNouveau membre

    10
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Combien de "libertaires" ou supposés tels, accepteraient de se passer du droit d'héritage ?
     
  3. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 722
    548
    142
    Jan 2009
    France
  4. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Dans cette société ?
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ce n'était certainement pas l'idée de Bakounine, mais aujourd'hui ce refus de l'héritage est également défendu par des libéraux méritocrates. Le problème ce serait qu'on bénéficie de richesses sans les avoir méritées (sous entendu: par son propre travail).
    Je fais partie des anarchistes qui refusent la notion de récompense du travail et de punition de la paresse. En société libertaire, ce devrait être "à chacun selon ses besoins et selon ses moyens".
     
  7. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 757
    289
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  8. anarchiste, autonome
    L'héritage est un des facteurs qui contribue le plus à la concentration des richesses dans les mains d'une minorité de bourgeois. Avant c'était les propriétaires terriens qui léguaient des fortunes à leurs descendants, aujourd'hui c'est des placements en bourse ou des immeubles locatifs.

    Au dessus d'un certain montant, l'héritage devrait automatiquement être redistribué à la société ou investis dans les services publics. Le problème, c'est que ça ne ferait qu'amplifier l'évasion fiscale. Les riches qui veulent laisser un héritage cacherait leur fric dans les paradis fiscaux. Avec le Bitcoin ça devient encore plus facile pour les riches de cacher du fric.

    Sur la propriété, c'est un sujet délicat plein de nuances importantes. Par exemple, un père de famille qui construit une maison familiale pour ses 10 enfants qui décède et qui laisse une mère seule pour s'occuper de 10 gamins - est-ce qu'on va lui arracher la maison et exproprier la famille pour collectiviser son héritage ?
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 722
    548
    142
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Non mais il faut distinguer propriété marchande et propriété d'usage. La maison en l'occurrence est un lieu de vie dans le cas que tu cites.
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je n'ai pas bien compris où tu veux en venir: dans une optique de justice sociale libertaire il va sans dire que personne ne devrait détenir de "propriété marchande" (tu veux dire: magasin ou entreprise qui rapporte du fric?) puisque l'argent en principe devrait être aboli: en revanche il n'a jamais été question de chasser les enfants d'une maison parce que leurs parents sont morts?
     
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 722
    548
    142
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    c'est ce que j'ai dit
     
  15. Slin
    Offline

    SlinNouveau membre

    10
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Oui je pense aussi cela, "Punitions et récompense" concerne le monde des esclaves. Quelle était exactement l'idée de Bakounine ?
    Il ne s'agit pas de "mériter" (autre concept pour esclaves) mais d'abolir car "(...)le droit de succession est contraire au triomphe de la liberté, et si la société veut devenir libre, elle doit l'abolir."
     
  16. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  17. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je ne sais pas ce que Bakounine a voulu dire, mais c'est un peu redondant de parler d'abolition du droit d'héritage quand en principe en tant qu'anarchistes on veut abolir l'argent et la propriété privée (des moyens de production).
     
    Blek apprécie ceci.
  18. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    531
    85
    0
    Fev 2017
    France
  19. plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, gauchiste, veganarchiste
    Sur la question du droit à l'héritage des propriétés d'usage je suis pas d'accord. En principe, la perspective libertaire (non proudhonienne et communiste (par opposition au collectivisme)) est en opposition avec le cas évoqué, puisque reproduit les inégalités et l'institution patriarcale qu est la famille. L'idéal étant que tout le monde (dans la mesure de ses capacités et/ou volonté) construit des maisons pour tout le monde. À mon sens, si on peut considérer qu'il existe un principe de libre usage égalitaire et co-organisé, on peut pas conclure au droit exclusif d'héritage des biens d'usage
     
  20. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  21. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Tu as raison, mais il me semble surtout que d'un point de vue éthique, on peut comprendre que des personnes soient spécialement attachées à la maison ou l'appartement de leur enfance, ou d'une manière générale, un lieu où ils ont beaucoup de souvenirs. On peut espérer que dans une société libertaire l'argument affectif jouerait à fond pour tout un chacun, et que personne n'aurait le coeur de chasser des enfants d'une maison qui représente beaucoup pour eux sentimentalement au nom d'un principe collectiviste?
     
  22. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 757
    289
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  23. anarchiste, autonome
    Donc il faudrait peut-être cesser d'utiliser le terme "abolition du droit d'héritage" parce que c'est exactement de ça qu'il s'agit si on abolit le droit des enfants d'avoir leur héritage.

    Tout ce que je disais c'est que c'est un sujet qui est plein de nuances, ceci était un exemple d'une nuance importante.

    Par contre n'importe qui peut invoquer l'argument affectif, j'imagine que tout le monde ressent une certaine nostalgie envers le foyer familial de leur enfance. Encore là c'est plein de nuances, l'argument affectif n'excuserait pas, par exemple, une famille de 4 personnes qui habitent dans un château avec 20 chambres qui vaut 3 millions d'euros juste parce que papa en a hérité de grand-papa. La valeur utile de l'habitation doit être prise en considération.
     
  24. Slin
    Offline

    SlinNouveau membre

    10
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Avec Bakounine il s'agit des fondations de l'anarchisme donc je comprends pas trop "la redondance" de sa part.

    L'argent est un outil : ni bon ni mauvais. Il ne s'y oppose pas, ni à la propriété privée d'ailleurs :

    "(...) le but légitime et sérieux du droit de succession a été toujours d'assurer aux générations à venir les moyens de se développer et de devenir des hommes. Par conséquent seul le fonds d'éducation et d'instruction publique aura le droit d'hériter avec l'obligation de pourvoir également à l'entretien, à l'éducation et à l'instruction de tous les enfants depuis leur naissance jusqu'à l'âge de la majorité et de leur émancipation complète."
     
  25. Slin
    Offline

    SlinNouveau membre

    10
    0
    0
    Nov 2020
    Homme
    France
    Le bon sens reste de mise !

    "(...) tous les parents dont l'amour pour leurs enfants est raisonnable et aspire non à leur vanité mais à leur humaine dignité, s'ils avaient même la possibilité de leur laisser un héritage qui les placerait dans une position privilégiée, préfèrent pour eux le régime de la plus complète égalité. L'inégalité résultant du droit de succession une fois abolie, restera toujours, quoique considérablement amoindrie (...)"
     
  26. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  27. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Les grands "pères fondateurs" ne sont pas non plus des gourous, voir Proudhon:

    « Si l’homme a reçu la supériorité d’intelligence et de caractère sur la femme, c’est pour en user. Intelligence et caractère obligent. S’il a reçu la supériorité de force, c’est aussi pour en exercer les droits. Force a droit, force oblige ».
    (P205) [​IMG]

    Anarchiste et sexiste, c'est possible?

    Ou cette déclaration antisémite de Bakounine:

    « Les Juifs ont un pied dans la banque et l’autre dans le mouvement socialiste […]. Eh bien, tout ce monde juif, formant une secte exploitante, un peuple sangsue, un unique parasite dévorant, étroitement et intimement organisé, non seulement à travers les frontières des États, mais encore à travers toutes les différences des opinions politiques – ce monde juif est aujourd’hui en grande partie à la disposition de Marx d’un côté, de Rothschild de l’autre. »

    ★ L’antisémitisme un racisme contre-révolutionnaire - Socialisme libertaire

    En principe les anarchistes sont pour abolir cet "outil", qui n'a plus aucun sens dans une société où n'existe plus la notion de travail/récompense du travail, mais que ce sera à chacun selon ses besoins, chacun ses moyens. Même chose pour les prétendues monnaies fictives ou le troc. La question a déjà été évoquée dans plusieurs topics, celui ci par exemple:

    L'argent ???

    Donc ce point étant posé, reste la question des biens matériels. Evidemment il n'est pas question de transmettre des moyens de production. En revanche une maison, des objets personnels... ce n'est pas neutre comme de l'argent. Humainement on peut comprendre que des individus soient spécifiquement attachés à un lieu, des bibelots, meubles, jouets, qui appartenaient à leurs parents. Je trouverais cruel de les en dépouiller après la mort de leurs parents.
    Evidemment pas question non plus de décréter "Tes parents habitaient dans un taudis, tu ne peux pas prétendre à mieux" ou à l'inverse "Tes parents avaient trois châteaux, garde-les puisque tu y es sentimentalement attaché".
    Mais dans une optique d'égalité sociale, une société qui se préoccuperait des besoins de chacun devrait se défoncer pour que les individus soient satisfaits au maximum, dans les limites du possible, c a d de ce qu'on peut espérer multiplier par dix milliards (donc difficile d'envisager plus d'un lieu de vie par personne...).
    Ayant été impliquée dans des luttes de logement, je rappelle que sans parler de nouvelles constructions, il existe déjà assez de logements vides pour héberger tous les SDF.
     
  28. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    9 447
    1 778
    4,813
    Nov 2012
    Encore une fois Ninaa botte en touche, à défaut d'argumenter sérieusement...
    Plutôt que répondre à une question bien précise, elle se met d'un seul coup à mettre en avant le sexisme et l'antisémitisme des "gourous"... Ce qu'elle ne critiquait pas dans cette discussion 5 mns avant !
    Ou comment blablater et vouloir avoir à tout prix le dernier mot !
    Pitoyable et vraiment fatiguant !
    Surtout que ça dure depuis des années ! Pfff !
    {découragé}
     
  29. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 722
    548
    142
    Jan 2009
    France
  30. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    On peut comprendre mais ça ne justifie pas tout.
    Si les enfants vivent dans cette maison évidemment qu'on ne va pas les en expulser (mais il ne s'agit plus de propriété privée au sens strict, mais de propriété d'usage ce que je disais donc plus haut). En revanche, si les enfants ont tous un foyer ailleurs alors a priori je suis pour que la maison revienne à la collectivité. Il me paraît plus important de pouvoir loger de potentiels nouveaux arrivants.
    Faut aussi se dire que tu considères qu'ils en sont "dépouiller" (le mot est fort) parce que tu considères que, de facto, cette maison leur appartient.

    Oui voilà, à condition que ceux à qui ils appartiennent n'y soient pas sentimentalement attachés...
     
  31. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  32. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Si tu lis plus attentivement tu comprendras que je répondais à un nouvel argument "cinq minutes avant" comme quoi:

    Ce qui dure depuis des années c'est que tu ne sais pas quoi inventer pour m'injurier et sans jamais argumenter. Par exemple tu n'as pas développé en quoi la remise en question de l'héritage pouvait (ou ne pouvait pas) s'inscrire dans la remise en question de l'argent en général.

    Je parlais de logements vides, or je ne pense pas que c'est justifiable de s'attacher à un logement où on ne vit pas...
     
  33. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 501
    1 646
    430
    Fev 2014
    France
  34. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Tu as raison le mot est inapproprié. Mais c'est parce que je trouve violent d'expulser des gens qui vivent quelque part parce que leurs parents sont morts... Or à mon avis ce qui différencie les communistes libertaires des communistes autoritaires c'est justement ce genre d'exemple: pas question de sacrifier les individus au nom du collectivisme. On envisage les problèmes et leurs solutions au cas par cas, en tenant compte de l'éthique égalitaire mais aussi de l'aspect humain.

    Je continue à m'interroger sur ce qu'a voulu dire Bakounine en voyant dans l'héritage la base des inégalités sociales. Alors que la figure du self made man (ou woman) est un mythe fondateur du capitalisme. C'est d'ailleurs ce qui fait sa force et sa longévité: quelle que soit l'origine sociale on pourrait à force de volonté devenir un riche patron et propriétaire. Donc si on abolit l'héritage sans abolir l'argent (et bien sûr, la propriété des moyens de production), on ne vient pas à bout des inégalités: on se contente de les justifier au nom du mérite personnel.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    95
  5. Réponses:
    2
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    3

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 14)

  1. Slin
  2. ninaa
  3. Anarchie 13
  4. Ziggy-star
  5. Ungovernable
  6. allpower
  7. AAKUAN
  8. pipat07
  9. depassage
  10. Z. Garnier
  11. Anarkocom
  12. Sim
  13. Blek
  14. Pof