Chargement...

Les effectifs humains de l'union communiste libertaire

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Terre22, 28 Avril 2021.

  1. Terre22
    Offline

    Terre22Nouveau membre

    5
    0
    0
    Avr 2021
  2. individualiste
    Bonsoir CGA=Coordination des Groupes Anarchistes UCL=Union Communiste Libertaire
    En ce qui concernent les effectifs humains de l'UCL
    Sur wikipédia,j'ai lu que Alternative Libertaire et la CGA ont décidés de se fédérer,pour créer l'UCL,en 2019,en comptant 600 membres,en termes d'effectifs humains,vers l'an 2020
    A mon avis,cela reste maigre et pas beaucoup,en nombres de personnes,un groupuscule
    Je ne veux pas être blessant,en étant méchant
    Qu'en pensez vous,de mon point de vue?
    Merci
    N'attrapez pas la covid19
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 620
    1 682
    432
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Un topic sur le sujet:

    Dissolution A.L. création Union Communiste Libertaire

    Mon avis c'est que si c'est la quantité qui t'intéresse l'anarchisme quel que soit le collectif pour l'instant c'est la loose, mieux vaut adhérer au PS, à la REM ou au RN.
    Quand on milite pour des idées, pour une société libre et égalitaire, c'est pas dans un esprit de compétition. On veut devenir plus nombreux bien sûr, mais pas à n'importe quel prix. Et tant pis si pour l'instant nos idées et pratiques "ne sont pas assez vendeuses"!
    Personnellement (voir le topic en question) ce que je reproche à l'UCL ce n'est pas de ne pas être assez nombreux, mais de ne pas être assez libertaires (par exemple: défense des contrôleurs SNCF et RATP "parce que ce sont des travailleurs", fricotage avec des politicards qui participent aux élections (le NPA...), rejet des individualistes...
     
    depassage apprécie ceci.
  5. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 776
    557
    142
    Jan 2009
    France
  6. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je suis d'accord qu'il ne s'agit pas de racoler, mais malgré tout le fait de ne pas être nombreux devrait poser des questions.
    A priori on n'est pas anarchiste pour soi mais pour que la société change et dans un sens qui profite à tous. Donc on devrait vouloir que le mouvement ait plus d'influence, son but est bien de prendre la société entière. On peut aussi se demander si nos positions sont vraiment dans l'intérêt du plus grand nombre lorsque peu de gens se retrouvent dedans. Ce genre de remise en question est importante. Elle a d'ailleurs peut-être été à l'origine du regroupement CGA-AL.
     
  7. Martin F.
    Offline

    Martin F.Nouveau membre

    3
    0
    0
    Juin 2021
    Homme , 23 ans
  8. anarcho-communiste, internationaliste, synthèsiste, anarcho-fédéraliste, révolutionnaire, anti-fasciste
    Je sais que dans la ville où j’habite, depuis que l’UCL a été créé, la visibilité des slogans et idées anarchistes dans l’espace publique notamment par le biais des différents collages a progressé. J’ai en tout cas l’impression que ça légitimise un peu le corpus anarchiste (plus précisément communiste libertaire dans le cas de l’UCL). En effet l’anarchisme pour une personne dépolitisée (comme l’immense majorité des gens) rime souvent avec rébellion juvénile sans projet...
    Après pour leur reprocher de manquer un peu de dose libertaire c’est logique dans un sens. On sens que l’UCL est clairement sur une stratégie plateformiste qui de fait préfère défendre tout les travailleurs plutôt que de fair le tri dedans et évidement aussi rejeter tout ce qui pourrait se rapprocher d’une vision individualiste de l’anarchisme.
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 776
    557
    142
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je pense personnellement que le plateformisme est une bonne chose surtout pour une orga. De toute façon les individualistes ne sont a priori pas révolutionnaires donc il n'y a pas vraiment de raison qu'ils soient déçus d'être écartés d'une orga à prétention révolutionnaire.
    Perso je connais pas bien l'UCL. Juste je sais que AL était un genre de sous-produit du NPA ou de la LCR et la CGA une scission de la FA. Mais bon je pense qu'aller vers l'union est une bonne chose. A condition que ça ne se fasse pas aux dépens de la clarté ideologique.
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 620
    1 682
    432
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    L'individualisme a plusieurs définitions, il est donc essentiel de savoir de laquelle on parle.

    individualisme
    nom masculin

    (de individuel)

    DÉFINITIONS

    • Doctrine qui fait de l'individu le fondement de la société et des valeurs morales.
    • Attitude favorisant l'initiative individuelle, l'indépendance et l'autonomie de la personne au regard de la société.
    • Tendance à s'affirmer indépendamment des autres, à ne pas faire corps avec un groupe.
    Définitions : individualisme - Dictionnaire de français Larousse

    Anarchisme individualiste — Wikipédia .

    Quant à moi je me définis à la fois comme communiste libertaire et anarchiste individualiste, parce que je crois que les libertés individuelles sont aussi importantes que l'égalité sociale. Et je me dis également révolutionnaire (dans l'intention évidemment...), car je ne crois pas qu'on puisse espérer de véritables libertés individuelles ni d'égalité sociale dans le cadre de cette société.

    communisme et anarchie

    Pour en revenir au sujet, il n'est pas question pour moi d'adhérer à une orga adepte de la valeur travail, au point de vanter des contrôleurs SNCF parce que ce sont des "travailleurs".
    Je considère les contrôleurs (qui verbalisent des précaires, "feignants" ou pas) comme des ennemis, et ceux qui les défendent sont également des ennemis.
    De plus, étant radicalement anti-électoraliste je n'envisage pas non plus de fricoter avec un parti candidat à la présidence de l'état. Quant à l'unité, pour avoir fait à plusieurs reprises, et très concrètement, l'expérience d'alliances sous prétexte "d'efficacité", je pourrais détailler en quoi ça ne marche pas en réalité. C'était d'ailleurs le thème de la dernière émission Lundi matin sur Radio libertaire,avec Laurent et Nicolas (où en particulier on explique, exemples vécus à l'appui, en quoi c'est une très mauvaise idée de s'acoquiner avec des partis tels que le NPA) (podcast de l'émission, à partir de 30 mn environ - avant c'est toujours l'agenda militant): Lundi Matin
     
    depassage apprécie ceci.
  13. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    206
    80
    2
    Sept 2016
    Homme
    Même réflexion !
    J'ai pas encore compris l'intérêt de cette alliance CGA et de AL ?
    On va certainement avoir des surprises sur le positionnement de UCL aux prochaines élections présidentielles {confus}
     
  14. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 620
    1 682
    432
    Fev 2014
    France
  15. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Petite révolution chez les libertaires : AL et la CGA tentent leur unification

    La raison apparemment c'est être le plus nombreux possible. Or le nombre si c'est une donnée importante (on ne peut pas imaginer une révolution "marginale"), n'est pas une donnée suffisante. Il faut être d'accord sur l'essentiel, sinon le nombre est plus un frein, en multipliant les désaccords sur la méthode et les objectifs.
     
  16. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    206
    80
    2
    Sept 2016
    Homme
    Oui ! Certainement l'objectif d'être une (la) grosse organisation !
    Et la scission au sein même de la CGA à dut favoriser ce mariage .
     
  17. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 776
    557
    142
    Jan 2009
    France
  18. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le nombre je ne sais pas, plutôt éviter de diviser les forces en ayant plusieurs orgas se revendiquant de la même idéologie. C'est déroutant vu de l'extérieur.
     
  19. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 620
    1 682
    432
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    C'est déroutant quand on considère que les divergences sont des points de détail: le mode de décision par exemple (à l'unanimité ou à la majorité) n'est pas du tout anodin, l'anti-électoralisme non plus, ni la valeur travail, ni le rejet de toute forme de répression. La CNT par exemple contrairement à la CGT refuse de syndiquer les flics et les matons.

    Flics, matons, contrôleurs... et syndicalisme

    Les féministes anarchistes peuvent se retrouver ponctuellement, sur certains thèmes communs (comme le droit à l'avortement), avec des féministes réacs (c'est une politicienne de droite qui a fait voter la loi). Mais elles ne peuvent se regrouper avec des féministes qui luttent pour qu'il y ait des femmes flics, militaires, patronnes, présidentes, etc. ni pour demander des lois répressives.

    L'équipe de Lundi matin (Laurent, Nicolas et moi) expliquons justement en détail les raisons pour lesquelles on peut refuser de s'associer, ou vouloir se dissocier, de groupes/collectifs dont pourtant on se pensait proches au départ. (à partir de 30 mn environ, avant c'est la rubrique agenda miliant): https://www.anarchiste.info/radio/libertaire/emission/lundi-matin/2021/05/24/Parce que ces divergences ne sont pas seulement théoriques, elles se traduisent par des impasses tout à fait pratiques.
     
  21. depassage
    Offline

    depassageMembre du forum Membre actif

    206
    80
    2
    Sept 2016
    Homme
    Exactement ! Peux pas mieux dire !
    Ça me rappel l'appel à l'unité du groupe Bakounine qui a finit par un flop !
    C'est pas drôle , mais il va y avoir des grincements à UCL à la prochaine présidentielle !
     
  22. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 776
    557
    142
    Jan 2009
    France
  23. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ce qui est déroutant c'est qu'en se revendiquant d'une même idéologie / tradition politique on puisse arriver à des positions différentes sur des points aussi fondamentaux du coup et qu'aucun débat ne puisse régler le problème au point qu'il faille des organisations différentes.
    Et le fait d'avoir autant d'orgas pose aussi des problèmes pratiques. Ne pas être capable de s'organiser, de trouver des fondamentaux communs (ce qui implique de privilégier certains points sur d'autres) et donc à s'unir de façon pérenne (et pas juste pour quelques événements) ça contribue aussi à se désarmer face aux ennemis politiques et je pense en particulier au fascisme.
     
  24. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 620
    1 682
    432
    Fev 2014
    France
  25. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ce sont justement les débats qui mènent aux scissions: quand on lève les malentendus... et tu devrais le savoir depuis le temps que tu fréquentes ce forum, on a beau avoir adopté la même charte il existe des divergences inconciliables même après des centaines de pages de débats!
    Fonctionner à la majorité ou au consensus, c'est un point essentiel et sur lequel on ne peut pas faire de concession: c'est l'un ou l'autre. Or les tenants du consensus n'ont pas choisi ce mode de fonctionnement au hasard: personne n'a jamais accepté une décision parce que la majorité l'avait décidé.
    Par exemple, sur le forum, je pourrais citer entre autres Kuhing, qui pensait que "libertaire" voulait dire "ouvert à tout le monde sans distinction, fachos, sexistes, racistes, réacs, complotistes compris". Chaque fois qu'on a décidé un ban, il s'y opposait et refusait le résultat du vote, même s'il était le seul à s'y opposer. Il n'avait donc pas d'autre choix que de s'en aller, et éventuellement rejoindre un forum plus "tolérant" (ou le créer).
    Au groupe d'Ivry on a toujours fonctionné au consensus. Mais il y a des fois ou ça n'a pas été possible, et l'issue ne pouvait être que la séparation, et justement pour des raisons pratiques. Au sujet de la lutte contre le fascisme justement: à chaque élection on nous ressort l'épouvantail fasciste pour nous convaincre de participer au cirque électoral. Donc chaque fois on entre en campagne "agir au lieu d'élire", avec affiches, tracts, débats... Mais une fois on s'est retrouvé avec un garçon très bien au demeurant, mais qui s'est révélé pas du tout aussi dégoûté que nous par le système électoral. Il nous a donc proposé de faire un débat, affiches, tracts... pour convaincre les gens de voter contre le Front national. Résultat: des semaines de débat stérile, où on n'a pas réussi à se convaincre les uns les autres le moins du monde, mais où on n'a rien fait du tout, ni campagne électorale (pour lui) ni campagne anti-électorale (pour nous). Au bout du compte on a conclu qu'il valait mieux se séparer, en bons termes, mais pour des raisons pratiques, justement.
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 8)

  1. Terre22
  2. grznge
  3. Martin F.
  4. allpower
  5. ninaa
  6. Ganate
  7. Anarchie 13
  8. depassage